AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fête de la mort *-*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La fête de la mort *-*   Ven 1 Mar - 17:56

Du sang, du sang partour autour de moi, quelle odeur délicieuse.Une odeur de vie, et à la fois de mort.Une odeur qui m'est familière.Partout autour de moi, des cadavres, d'hommes, de femmes, mais pas d'enfants, mais qui avait fait tout cela ?Tout ce que je sais, c'est que j'avais soif, et autour de moi se déroulait une fête.Une ambiance mielleuse et enjouée règnait sur l'endroit, quelle ambiance pour un massacre *-* Il y avait beaucoup de gens il y à quelques minutes, mais plus maintenant.Au moin, ma faim est disparue.

*Retour avant la turie*

Je me suis réveillée ce matin, j'avais soif comme jamais je n'avais eu soif.Ma george était si pâteuse, que je pouvais sentir mes lèvres durcir, je devais boire, j'en pouvais plus du sang d'hopital, le sang à la source c'est toujours le meilleur, c'est comme si tu compares un brownie avec des petits pois, c'est incomparable.Ma soif était si intense, qu'elle aurait pus me faire abbndonner mes principes, j'aurait tuer des enfants, des gamins, des gamins qui on des parents, des frères et des soeurs.

Il n'y avait plus de sang dans le frigo, j'avait tout vidée la récolte de ma dernière chasse, qui remonte à hier.*Merde* me dit-je en refermant violamment la porte du frigo, qui tomba à plat ventre sur le sol, un sol de tapis brun, coloré de beaucoup de sang, que ma soeur peux mal boire parfois *-* *Et c'est moi qu'ils traitent d'inccapable?* J'avait vraiment soif.J'ai donc prise ma cape, et je suis sortie en douce dehors, il faisais -20 au royaume de l'eau en cette période de l'année.J'avait rencontré plusieurs personnes sur le chemin vers la vallée des cauchemars, mais tous n'étais que désormais un souvenir.Leurs sang était délicieux *Miiiiiiiammmm* mais il n'avait pas comblé ma soif.

*retour durant le trajet,2 jours avant*

C'est tout mouillé, je veux pas marcher là ! Mais j'ai pas le choix, amusons nous un peu alors.Mon jeu préféré, c'est de manger, alors jumellons avec la température.J'avais mes petites bottes noires, et je sautait par-dessus les flaques d'eau.Ce n'est qu'à l'entrée du royaume de la Lune Argentée, que les gens commançait à se faire voir, en grande quantitée.Je fît mon repas, quelques femmes rencontrées.Chaqune d'elles, est désormais au paradis, ou en enfer peut-être, je leurs souhaite l'enfer *-* y'a du sang partout.*J'ai mal aux pieds*ça faisait maintenant une journée que je marchait, j'était rendue au soleil noir.Parcontre, là-bas, personne ne me servis de repas, j'attendait le meilleur, que j'atteignit le lendemain : la vallée des cauchemars.

*Arrivée sur place,mais toujours avant la turie*

Il y avais là-bas une fête, une fête en l'honneur de jenesaittropquoi mais ça ne m'interesse pas, j'ai soif ! Depuis maintenant une journée que je n'ai pas bue.J'ai encore parcontre le sang de mes précédentes victimes autour de la bouche.Ma cape sur la tête, je me mêllait à la foule, qui semblait pas très contente de voir un vampire, on s'exclama même ''Nous fêtons leurs disparition, et les .....''

Il n'eu le temps de finir sa phrase, avant que je plante mes cores accèrées dans sa peau pâlote.Son sang me roulait dans la bouche, négatif, mon préféré.Je jette alors le cadavre au sol, avant de m'attaquer aux autre, quelle ambiance *-*
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   Ven 29 Mar - 18:06

Sometimes rain sound too loud...



Floc ... Floc... Floc...

Les bottes cerclées de fer de l'homme soulevent de l'eau a rythme régulier a chacun de ses pas. Son immense chevelure rouge, est detrempée par l'averse, au même titre que son chapeau qui masque par une ombre la partie supérieure de son visage anguleux. Aucun sourire ne s'etire sur ses lèvres fines. L'expression tristement neutre, le rouquin ne semble par se preocuper plus que ca de son état qui n'a pas été amelioré par les precipitations. Son manteau manteau entrouvert laisse entrevoir un medaillon en argent representant un ouroboros qui se souleve et s'abaisse, au rythme de sa respiration. Loin d'imaginer la scene qu'il allait découvrir, le rouquin continue d'avancer, l'esprit plongé dans ses propres tenebres. Aujourd'hui c'est la fête des morts et cela a l'effet de le plonger dans une sorte de morosité profonde.

La pluie qui tombe sans cesse n'arrange rien a cette melancolie. Il repense a tout ces gens qui avaient été ses amis et que lui n'avait pas pu sauver. Les Stern, les Volkstein, entre autres. Il soupire. Pourquoi n'a t'il pu rien faire ? Pourquoi avait il été aussi stupide ? Cela ne le derange pas de tuer, mais ne pas pouvoir respecter ses promesses lui est insupportable.

Le son d'une fête retentit a ses oreilles, au loin. Traversant la brume, il se sert de ce son incongru comme un phare pour se diriger dans l'obscurité. Puis plus rien. Plus de fête, plus de musique, jusque des cris d'horreurs, et partout l'odeur de la mort. Il cours dans la brume mais arrive trop tard dans la ville. De nombreux cadavres gisent au sol, livides, le cou perce de deux petits trous. Et au mileu du carnage, une fille seule, joyeuse. A la vue de cette mort, qui le prend en tenaille, celui qui se fait appeller Satan a un hoquet de surprise, et sent en lui ses plus bas instincts lui crier de participer au massacre. Lui aussi, se repaitre de la chair des vivants et condamner leur ames a l'eternel Purgatoire.

Mais il refoule ces sombres idées. Il a deja ressenti une soif de sang semblable, mais cette fois ce n'est pas réel. C'est juste les emotions de la jeune fille qui saturent l'air. Il se dirige vers cette créature qui semble si frele, mais qui pourtant vient de commetre un massacre, quasiment de l'ampleur du massacre d'Ashewald, il y a si longtemps. Il prend une expression des plus amicales et avenantes, l'air joyeux et s'approche d'elle.


- Bon-jour !



_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   Sam 30 Mar - 9:54

Seule au centre de tout ces cadavres, ils sont un peu trop mort à mon goût.Seulement quelques personnes ont pus échapper à cette activitée plutôt sanglante. Il y a aussi bien sûr les survivants, s'eux qu'ils ont survécus à ma morsure, même si ils se font très rare.

Quelques enfants on réussis à fuir, sans aucune raisons valable, surement par peur de mourir, moi aussi j'ai peur de mourir, mais je ne les auraient pas mordus.Ces si petites créatures, mais si aléchente.Du sang de toutes sortes coule dans leurs veines, bleues, apparantes, miam !

Je m'approche d'un corp qui ne m'est pas inconnu, un ami de mon père je crois, je m'approche de sa tête, ronde, pour voir si il respire encore, mais oui ! Je ne l'ai pas tué, c'est un miracle ! Pourtant la férocitée à laquelle m'étais-je abbatue sur lui, comment à t-il fait ?

Pendant que j'observait le corps, en vie, gisant au sol, j'entendit derrière moi un sorte de bruit de pas. Qui venait interrompre MA fête ?


- Allo, qui ête vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   Sam 30 Mar - 16:15

Destiny is proving to be absent from my life...




Un homme git entre la vie et la mort. Stan peut sentir son aura faiblir, sa respiration se raréfier, son coeur ralentir. Mais même si cette petit est une meurtriere sans foi ni loi, il se félicite d'avoir trouver quelqu'un. Il n'aime pas être seul. Quand il est seul, ses souvenirs en profite pour revenir le tourmenter. On dit que quand on meurt, on peut revoir sa vie, comma au travers d'un kaleidoscope. Non loin de l'arrivée prochaine de son rendez vous avec la mort, le rouquin a de plus en plus de flashbacks. Et pas forcement de ses moments les plus joyeux. Il est si proche de la mort désormais, qu'il peut presque la voir s'approcher de lui quand personne n'est avec lui, et lui sourire, lui montrant une nouvelle fois le chemin des enfers. Il le sait que son ame ira en enfer. Il le sait car il a commis tellement de choses odieuses en obeissant aux ordres que jamais le pardon ne lui sera accordé.

Il regarde plus attentivement la jeune fille. Il note qu'elle doit etre une neko vampire, a en voir ses oreilles et les morsures qu'elle a infligé aux personnes se trouvant dans ce village. Il n'a rien contre les hybrides, bien au contraire, en étant lui même un, mais les vampires il n'avais jamais vraiment pu les apprécier. Elle le salue puis lui demande son identitée, avec un regard inquisiteur. Il aime bien se presenter, dans des circonstances normales, mais bon la il n'y pense pas trop. Il s'accroupit aupres de l'homme auquel une etincelle de vie reste accrochée, tout proche. Haletant et anémié, il est si faible que le moindre choc pourrait le tuer. Stan regard aux alentour mais ne trouve rien pour transfuser son propre sang. Et en plus il est de groupe AB- qui est un groupe relativement rare, et il ne peux transfuser qu'aux personnes de groupe AB. Comble de malchance, puisqu'il n'a aucun moyen de determiner le groupe sanguin de cet homme.

Au lieu de transfuser, il pose une main sur le coeur du malade, et l'autre a un endroit stratégique de la boite cranienne. Stimulant ces deux organes, le coeur et le cerveau, il rétablit le rythme cardiaque et encourage les cellules a se regenerer. La regeneration s'opère, lente, mais visible. Cela lui demande une concentration sans faille, car l'Energie est un pouvoir complexe a manipuler qui n'est pas a la portée du premier venu. Surtout pour les techniques de soin.

- Je suis un médecin itinérant... Le Dr Märchen, Stanford Marchen.


_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   Lun 1 Avr - 10:42

L'inconnu s'approchait de l'homme, avec une telle conviction de le sauver, s'en était presque tragique.Durant les soins que l'homme administrait au survivant, surement devenu vampire à cette heure, Cassidy avait un large sourire en coin, genre *Euuuhh tu sais que ça ne sert à rien?* mais elle avait tord ! Après quelques manœuvres, il a réussi ! Comment ?

- Je suis un médecin itinérant... Le Dr Märchen, Stanford Marchen.

Depuis quand les médecin sont t-ils itinérant ? Son interlocuteur était plutôt grand, il avait une longue chevelure rousse, ainsi que le visage emi recouvert par une substance blanche, ou est-ce une blessure ? Cela intriguait beaucoup Cassi'.

- Ah.. Je suis Cassidy, Cassidy S. Sheffield..

Quelques intants passèrent avant que la question ne retentire..

- C'est quoi sur votre visage ?
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   Lun 1 Avr - 13:52

Pray for your soul...




La methamorphose en vampire se fait sous les yeux du rouquin. Bon au moins il est pas mort c'est déja ça. Stan se releve, et enleve son chapeau pour se passer une main dans ses cheveux inondés par la pluie, degageant quelques gouttes d'eau. Il ne s'ebroue pas, tenant a paraitre civilise. Il ecoute chacune de ses paroles, car ce son le tire de sa morosité, de sa solitude, ne serai ce qu'un instant. Il a dans son regard cette douleur que procure le fait d'être resté seul et abandonné trop longtemps. Elle pose une question qu'un lui avait posé de multiples fois.

Il tapote la partie droite de son visage ou se trouve le demi masque du bout de l'ongle. Il pousse la mèche qui le recouvre a demi.

- Tu veux sans doute parler de ça mmnh ?

Il hesite a le retirer. La mince fente de l'objet lui permet de voir, sans qu'en retour on puisse voir son oeil. Un objet qui aurait aisement pu etre remplacer par un banal cache oeil mais qui offre la possibilité a son porteur de pouvoir voir au travers quand meme.

- C'est une sorte de demi masque si tu veux. Tu vois c'est comme une sorte de cache oeil mais je peux te montrer ce qu'il y a au dessous.

Il aime bien se confier, cela lui procure l'impression que quelqu'un fait attention a lui et s'inquiete pour lui. Meme si ce qu'il y a en dessous de son masque n'est pas vraiment un secret, c'est quelque chose qu'en général il ne montre pas. Cela effraye certaines personnes, et apres, cela casse l'image du gentil medecin qu'il essaye de donner. meme si cette image n'est pas sa vraie nature. Il retire l'objet. Au dessous se trouve la seconde partie de son visage, normale somme toute, mais son oeil droit, gris comme l'autre n'a aucune pupille. A la place se trouve un pentagramme inversé, symbole des démns et d la magie noire, et par extension, symbole du Diable. Il detourne les yeux et replace son demi masque puis sourit.


- Alors, satisfaite ?

_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   Lun 1 Avr - 21:27

Le nouveau-né, comme nous appelons les nouveaux vampires, se tenait désormais près d’elle.Il avait beaucoup changé, ses yeux devenus rouges, sa chevelure légèrement plus foncée, les traits de vieillesse disparus comme ils étaient venus.

Sur le visage de la vampire ce dessinait maintenant un air ébahit à la vue de ce qui se dressait devant elle.Le médecin avait maintenant retiré son masque, en dessou un visage assez normal, sauf que dans son œil, on ne voyait que le néant.

En plongeant son regard dans le sien, une sensation de solitude l’envahie, elle avais l’impression que toute sa vie n’était qu’une mascarade et que jamais celle-ci ne cesserait.Que jamais elle n’aurait de chance d’avoir une vie meilleure, et que pour toujours elle restera ce qu’elle est devenue.Ce qui intriguait le plus Cassidy dans le visage de l’inconnu, c’était le pentagramme, inversé à priori, que signifiait t-il ?

- Il n’y a rien d’alarmant dans tout cela, j’ai vue pire
Retenant des larmes, qui voulait s’écouler pour je ne sais qu’elle raison, elle lui posa cette question.
- Euh… il voulait dire quoi le pentagramme ?

Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   Mar 2 Avr - 6:34

And I hear this calling ...




Me confier a elle et lui dire des choses que je tiens a demi a cacher m'apaise. Pour noyer ma solitude j'etais sur le chemin du retour voir ma femme et ma fille, mais devant elle je tiens toujours a cacher mon vrai visage, j'ai peur qu'apres elles me rejettent. C'est un peu la dernière famille qu'il me reste, étant donné que mon neveu fait plutoty office de disciple et que cela fait longtemps que je n'ai pas revu mon grand frere. Elle emet une petite remarque, un peu stupide selon moi. Je ne cherchais pas a l'impressionner ou quoi que ce soit, juste lui montrer.

- Oui c'est normal, cela n'a rien d'extraordinaires somme toute. C'est juste un sceau. Le pentacle represente plus communement la magie noire, les partisans de Satan, ou le Diable si tu veux. Mais bon moi je ne suis pas vraiment dans toutes ces choses la. Le mal, le bien, ce genre de notions ne m'a jamais vraiment importé...

Mensonges comme le reste. Il sait etre impliqué dans ces histoire lorsqu'il lutte contre les chasseurs de démons. Lui même s'est fait appeller Satan a une periode de sa tres longue vie. Les massacres qu'il a jadis comis le placent clairement dans la categorie des agents de la Mort. Mais cela faisait longtemps qu'il n'avait plus tué. A vrai dire il aime toujours autant se battre mais n'a plus cette envie de meurtres et de missions épiques qu'il vaait auparavant. Sa petite vie de médecin lui convient désormais. Le nouveau vampire semble ne plus souffrir. Il a soif. Le sang de l'autre vampire ne l'interesse pas. Stan penche la tête legerement sur le coté et le toise de haut en lui disant d'un ton menacant :

- Je t'ai sauvé de la mort... Veux tu que je t'y envoies une nouvelle fois et cette fois... pour toujours ?

Le vampire se releve. Ses yeux rouges indiquent sa soif de sang intense.

- Et tu crois que tu me fait peur ? Minable docteur...


_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fête de la mort *-*   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fête de la mort *-*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myyra  :: Terres Libres :: Vallée Des Cauchemars-
Sauter vers: