AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moi, Hinata seule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Moi, Hinata seule   Jeu 20 Déc - 11:45

Dans la forêt d'automne, une jeune neko avec des oreilles et une queue de chien ou de renard était assisse sur le banc. C'était la nuit et cette petite neko semblait complètement perdue. Elle était là assisse sur le banc pourtant personne était à coté ? Des larmes ruissellent sur ses joues. Le regard triste et surtout dans le vide. Elle ne portait pas de chaussures, seul des grand et long bas rose clair avec au dessus un noeud rouge sang. La nuit était fraîche pourtant cette jeune neko resta là, ne bougeant pas un poil. Cette petite Neko s’appelle en vérité : Hinata Coeur de Crystal. Hinata semble pleurer encore de la mort de ses parents et de sa soeur. Dans 5 jours elle aura 9 ans pourtant elle n'est pas heureuse pour autant.

Hinata leva le ciel vers les étoiles. Elle se rapellait souvent de sa mère qui lui disait que chaque étoile représente un mort qui veille sur nous. Elle se demandait si Yumi sa grande soeur était là avec sa famille toute entière en train de veiller sur Hinata. Hinata sauta hors du banc et marcha tout près pour trouver quelque chose à manger mais cela semble introuvable. Elle retourne donc vers le banc et se couche sur un côté du banc pour ne pas déranger si il y a des gens qui viennent. Ses larmes semblèrent être impossible à arrêté, elles coulèrent tellement longtemps qu'on aurait pu croire qu'Hinata va dessécher à cause de toute l'eau qu'elle fait partir de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Jeu 20 Déc - 12:42

Et l'hiver prenait les devants, moi, je poursuivais mon voyage annuel, on pourrait croire que je fuis cette saison, ce n'est ni vrai ni faux, disons que je la passe autrement qu'en restant dans mon royaume, jamais je ne me trouvais la bas alors que la neige tombait. Non moi, je partais pour l'aventure chaque hiver et dieu seul sait sur qui ou quoi j'allais tomber. Chaque année c'était différent, soit j'affrontais les dragons soit je rencontrais de nouveaux amis, je prenais des risques mais que serait la vie sans ? A 12 ans, croyez moi, on a le temps de vivre mais la vie, il faut la prendre, tant qu'elle était là. Il fallait dire que j'étais assez confiant de moi meme pour cela mais cela faisait si longtemps maintenant que je vivais seul, sans aide, sans parents alors pensez donc, plus rien ne me faisait peur maintenant et puis comme dit, parfois, je faisais de bonne rencontre ! Et comme ça, à mon retour au printemps dans mon royaume, tout le monde viendra écouter mes histoires. J'étais en train de marcher dans la foret d'automne, serpentant entre les arbres en me demandant où j'allais poser ma tente pour la nuit qui s'annonçait, lorsque j'entendis comme un pleurs non loin de moi. Je suivit donc ces pleurs ce qui n'était pas trop difficile avec mon ouïe de renard et je finis par repérer une petite fille qui était couché sur un banc perdu au milieu des bois. Sans doute qu'elle devait être perdu pour être aussi bouleversée, aussi je me décida d'aller à sa rencontre en redressant un peu plus mon allure, légèrement courbé par la marche et le poids de mon sac à dos. Une fois proche d'elle, j'afficha un sourire et lui dit familièrement mais gentiment :

- Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Jeu 20 Déc - 12:52

Douce nuit, nuit calme. Température idéale, pour le vieux rénégat de l'Ordre. Il avait encore du trouver un alibi valable pour quitter sa famille, pour la nuit. Mais bon etant donné qu'il lui reste beacoup de choses de choses a accoplir en peu de temps, il n'avait pas le choix meme si il aurait cent fois préféré rester aupres des siens. Son jeune disciple qui lui tient egalement lieu de neuveu devrait l'attendre dans une clairiere de la foret d'automne, la ou se poursuivrais son entrainement. Kanjiro ne faisait pas beacoup de progrès visible mais Stanford a bon espoir quant a l'avenir.

En entrant dans les bois sombres, il ressent un présence, en captant son energie. Tomber sur quelqu'un en ces lieux et a cette heure ci n'est pas habituel, surtout que les dommages collateraux lors de l'entrainement risquent d'etre importants. Ce n'est pas que ca le derange particulièrement qu'une personne de plus meure, apres tout, des gens tout les jours, que changerais une personne de plus ou de moins, mais ce soir il n'avait pas vraiment envie d'avoir a deplorer la mort de quelqu'un en plus. Un quelqu'un qui risque fort d'etre innocent de tout peche qui plus est. Le rouquin se dirige vers la presence qu'il a ressenti. L'energie de Kanjiro n'est pas encore perceptible, mais il ne doute pas que dans quelque instants il penetrera a son tout dans la foret. Stan avance, de son pas silencieux qui ne fait craquer aucune feuille, aucune brindille et ombre parmi les ombres, se glisse derriere le banc au coté de la fillette.

Le demi aimerais stopper ses pleurs, il a de la peine pour elle mais se contente de rester a coté sans prononcer une parole. Toujours de la meme demarche silencieuse il va se placer contre un arbre derrière le banc. Il a aussi une fille, nommée Miry, qu'il aime plus que tout et ne voudrais jamais voir pleurer. Il se décide enfin a aller la voir, avec un grand sourire, et lui prend la main puis se rend compte qu'elle a de la fievre. En tant que médecin, il reconnais la une maladie, qu'il diagnostique rapidement. Il s'assoit a coté d'elle, très souriant, pour la rassurer.

- Bonjour, toi. J'ai vu que tu est malade, c'est pour ca que tu pleure ? je suis médecin, tu sais celui qui aide les gens a guerir, et je me demandais si je pouvais faire quelque chose pour toi...

Puis il se rappelle que c'est le lendemain qu'il avait rendez vous... Il pourra donc passer plus de temps avec elle, histoire de l'aider, si il le peut. Il a toute la nuit, mais espère que ca ne dérangera pas Melany qu'il dorme en journee...

Ce n'est qu’après qu'il remarque la présence d'un jeune garçon, a peine plus age que la fillette, enfin il faut dire qu 4 ans pour Stan c'est rien... Il lui fait un petit signe de la main. Pour une fois en présence d'inconnu, il ne se mefie pas et n'essaye pas d'analyser leurs energies...

- Bonjour a toi aussi, désole je ne t'avais pas remarqué j'etais un peu dans les nuages...

_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Ven 21 Déc - 5:40

Hinata était toujours seule ici quand soudain, un jeune homme qui semblait être gentil lui dit un "salut". Hinata, ne savait pas trop quoi répondre au jeune homme et dit d'une voix très étouffée à cause de ses pleurs qui n'arrête pas à cause de ses problèmes familiales si on pouvait dire cela bien sur.

-Bo....Bon....Bonsoir...

La petite Neko ne savait pas quoi dire de plus mais soudain un autre homme, surement plus agé car il était plus grand et il avait un visage plus mature. En plus il avait une sorte de barbichette sur son menton et ses cheveux étaient long de couleur rouge bordeaux. Celui-là lui prit les mains puis s'assied sur le banc à coté d'elle. Un moment, après un petit moment, l'homme au cheveux bordeaux dit à Hinata : " Bonjour, toi. J'ai vu que tu est malade, c'est pour ça que tu pleure ? je suis médecin, tu sais celui qui aide les gens a guerir, et je me demandais si je pouvais faire quelque chose pour toi..." Hinata regardait l'homme au cheveu rouge sans rien dire ne comprenant pas comment il a pu découvrir sa maladie enfin comme il savait qu'elle était malade. Elle osa lui poser comme question et bien sur lui répondre.

- Je...Comment vous savez que je suis malade ? Et non c'est pas à cause de cela que je pleures, je viens simplement de découvrir que toute ma famille a été tué et donc je serai toujours seule...

Et voilà, les larmes remontent, Hinata recommence à pleurer mais c'est encore la voix de ce même homme qui lui fait regarder le jeune homme qu'elle avait presque oublier et surtout que l'homme n'avait même pas vu car il lui dit : " Bonjour a toi aussi, désole je ne t'avais pas remarqué j’étais un peu dans les nuages... " Dans les nuages ? Vraiment..Hinata se remit assisse, recroquevillée sur elle même. Les oreilles descendu de tristesse et sa petite queue repliée sur sa cuisse gauche. Elle semble avoir un peu de la fièvre et un mal de tête mais ce n'est que surement sa maladie ou parce qu'elle a pleurer beaucoup. Hinata resta muette pour le reste en attendant quelque chose ou en attendant de voir quelque chose.

(P.S : La position que je décris à la fin est enfaîte la même position que sur ma signature.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Ven 21 Déc - 6:23

-Bo....Bon....Bonsoir...

Je n'eus rien le temps de répondre qu'une grande silhouette fit son apparition dans mon champs de vision, derrière la jeune fille qui se trouvait sur le banc. Autant j'avais eu pleinement confiance en elle, autant maintenant j'avais une once de méfiance envers cet individu, non pas que j'avais peur mais je ne le connaissais pas et il y avait une fillette innocente parmi nous. Enfin, je ne tarda pas à découvrir que mes soupçons étaient mal fondés, en effet, cet homme se présenta avec un intérêt pour la petite neko :

- Bonjour, toi. J'ai vu que tu est malade, c'est pour ca que tu pleure ? je suis médecin, tu sais celui qui aide les gens a guerir, et je me demandais si je pouvais faire quelque chose pour toi...


Un médecin ? Une malade ? Voilà qui était pour ainsi dire parfait, car moi même je ne savais pas si j'aurais pu faire quelque chose pour elle. Cet homme, je le sentais grâce à mon instinct animal, il n'était pas ordinaire mais pour une raison obscure, j'avais désormais confiance en lui, bon, il ne fallait pas s'étonner avec moi, j'avais tendance à avoir trop confiance aux autres, sans pour autant être naïf néanmoins. La neko répondit alors :

- Je...Comment vous savez que je suis malade ? Et non c'est pas à cause de cela que je pleures, je viens simplement de découvrir que toute ma famille a été tué et donc je serai toujours seule...

Sa famille ? tuée...? A ces mots, mon sourire s'effaça malgré moi. Il fallait dire que je ne pouvais rester indifférent à ses dires car la mienne avait subit le même il y a un peu près...oh je ne savais plus trop...quatre ou cinq ans je penses...Une bataille qui avait fait rage dans le royaume...Depuis ce jour j'ai toujours vécu seul comme je l'entendais, voyez ce que cela à fait de moi, ça aurait pu être bien pire. Les paroles de l'autre homme me sortirent subitement de mes pensées :

- Bonjour a toi aussi, désole je ne t'avais pas remarqué j'etais un peu dans les nuages...

- Ah euh ce n'est rien, bonjour à vous.

Répondis-je, pris au dépourvu avant de reporter mon attention sur la jeune fille. Avant qu'un silence ne prenne possession de nos trois personnes, je m'empressa d'ajouter à l'adresse de tout le monde en ramenant mon sourire sur mon visage :

- Je m'appelle Shun.
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Ven 21 Déc - 6:43

Stanford ne s etonne pas des paroles de la petite, ayant vu de nombreux enfants dans le meme cas et etant lui meme orphelin. Il change neamoins d expression, avec toujours cette douceur dans le regard, son sourire devenant moins joyeux et plus compatissant. Meme si en realite il en faut plus que cela pour l attendrir il ne veut pas paraitre comme une brute sans coeur.

- Je suis medecin, c est mon metier... Mais je suis aussi un peu magicien, je devine donc facilement ce genre de choses.

Il essaye de paraitre le plus rasdurant possible, mais reste legerement tendu, cette situation restant un peu inhabituelle pour lui. Il sort de sa sacoche une tablette de chocolat. Il l avait emporte au cas ou il aurait faim mais se sent le coeur a partager avec les deux enfants. Il leur tend amicalement.

- Vous en voulez ? Au fait enchante Shun, je suis Stanford, enfin la plupart des gens m appellent Stan, c est plus court et moins fantaisiste...

Il ne sais pas ce qu il pourrait faire pour guerir totalement la petite mais pourrait l aider a aller mieux, et pour cela pas besoin d un genie extraordinaire...


_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Ven 21 Déc - 9:19

Hinata resta muette mais le jeune homme qui est moins vieux que le médecin répondit au bonjour de l'autre en disant : "Ah euh ce n'est rien, bonjour à vous." L'homme ne disait rien d'autre un long moment mais l'homme et le jeune homme avait changé de visage. L'homme garda sa douceur mais son sourire était moins joyeux, comme si il compatissait à la douleur de la petite et l'autre, on ne savait pas mais il avait changé aussi de visage enfin surtout d'expression. L'homme au cheveux bordeaux commença à parler enfin de répondre à Hinata : " Je suis médecin, c est mon métier... Mais je suis aussi un peu magicien, je devine donc facilement ce genre de choses. " Il semblait vouloir être rassurant mais il restait très tendu par rapport à cette situation.

Après un long moment dans le blanc, le jeune homme décida de se présenter :
"Je m'appelle Shun." Le grand monsieur sort une tablette de chocolat et leur tend en disant : "Vous en voulez ? Au fait enchante Shun, je suis Stanford, enfin la plupart des gens m appellent Stan, c est plus court et moins fantaisiste... "Hinata regardait la tablette en chocolat mais ne savait pas ce que c'était. Elle n'avait jamais connu le chocolat que des choses à base de fruits et de légumes. Elle regarda donc le dénommé Stanford et inclina légerement la tête pour dire qu'elle ne comprenait pas. Comme tout le monde s'était présenter enfin les deux personnes présentent. Hinata décida de dire son nom donc dans une voix étouffée. Elle dit :

-Je suis....Je...Suis...Hinata Coeur de Crystal. Je suis la dernière filles des Coeur de Crystal...Et la dernière survivante...

Hinata se montra courageuse et évita de pleurer même si c'était très dure pour elle car elle n'arriva pas mais elle commença à tousser, du sang s'échappa de sa bouche pourtant Hinata ne réagit pas et savait que c'était sa maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Ven 21 Déc - 11:31

- Je suis medecin, c est mon metier... Mais je suis aussi un peu magicien, je devine donc facilement ce genre de choses.

Un magicien ? Je voyais là des paroles pour distraire une enfant troublée, je pensais bien au fond de moi que "magicien" n'était pas le terme approprié même si je ne pouvais deviner la "race" exact de cet homme qui me paraissait tout aussi louche que néanmoins bon. Lui aussi avait réagit à l'histoire de la fille, je me doutais bien qu'avec tout le mal que l'on pouvait faire au monde, personne n'était épargné. Tout à coup, cet homme sortit une tablette de chocolat, je trouvais cela bizarre de garder quelque chose comme ça sur soi, enfin, c'était peut-être un friand de chocolat qui sait ?

- Vous en voulez ? Au fait enchante Shun, je suis Stanford, enfin la plupart des gens m appellent Stan, c est plus court et moins fantaisiste...

J'afficha un sourire sincère à cet homme, Stanford et par politesse tout comme par tentation, j'accepta sa proposition de chocolat tout en décidant de l'appeler par son raccourci, non pas que j'étais paresseux, mais je prenais souvent l'option de familiarité avec autrui, je restais un enfant après tout, il ne fallait pas l'oublier.


- Ce n'est pas de refus Stan, enchanté de même.

Quand à l'autre fille neko, elle semblait étrangement ne pas être au courant du délicieux goût de ces carrés noirs, étrange pour une fillette. Au final, elle finit à son tour par se présenter bien qu'elle eut un peu de mal à cause de ses pleurs permanents :


-Je suis....Je...Suis...Hinata Coeur de Crystal. Je suis la dernière filles des Coeur de Crystal...Et la dernière survivante...

A la façon dont elle présentait sa famille, je me demandais s'il s'agissait d'une lignée importante, j'en avais aucune idée. Soudain, la petite neko se mit à tousser violemment, attirant mon attention qui se porta à elle comme si j'avais l'impression que cela était grave et on dirait bien puisqu'à cela s'ensuivit des crachats de sang. S'il y avait bien une chose en ce monde que j'avais du mal à voir, c'était le liquide écarlate qui nous servait de vie et cela se démontra par mon visage auquel le sourire s'effaça rapidement avec un regard un peu durci sur la scène, serait-ce la maladie dont Stan parlait ?
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Ven 21 Déc - 14:16

Le vieux medecin ne peut s empecher d etre relativement joyeux meme au vu de la situation. Il apprecie etre en compagnie d enfants innocents, de qui il n a pas besoin de se mefier, avec qui il n a pas besoin de se battre. Des gens qui ne le jugent pas sur son apparence. Les gens sont souvent hostiles envers ceux qui sont differents, et Stan avec ses cheveux rouges et son etrange demi masque, avait deja eu affaire a des personnes belliqueuses et peu tolerantes. Il remarque que la petite va de plus en plus mal. Il aimerait la prendre dans ses bras, lui chuchoter que tout ira bien, lui offrir des cadeaux et des gateries, la proteger et la rassurer. Mais son geste pourrait etre mal pris, trop mal pris par la petite neko.

Il passe un bras protecteur autour d elle, ne pouvant resister a ses instincts paternels. Il pourrait la ramener a la maison et la soigner. Apres tout elle a presque le meme age que sa fille Miry, et elles s entendraient bien... Si lui meme n etais pas gravement malade. Il ne lui reste que quelques mois a vivre. Ce serai horrible qu Hinata perde une seconde fois son pere... Il casse une rangee de carreaux et la donne a Shun puis en donne une autre a la petite fille.

- Tu peux manger, c est tres bon... Enfin moi j aime beaucoups... Je pourrais peut etre t aider a trouver une famille mais en attendant tu pourrais vivre avec ma famille... J ai une fille qui a presque le meme age que toi vous vous entendrez peut etre... Et pour ta maladie, je pense savoir auoi faire pour t aider...

Stan avait en effet une idee mais peut etre un peu dure pour une enfant si jeune... Un traitement draconnien s impose...

_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Sam 22 Déc - 3:28

Hinata toussait toujours puis cela se calma comme toujours quoi... Elle regarda Shun qui arrêt son sourire et son regard se durci un peu plus, surement à cause de sa maladie... Quand à Stanford, il était plutôt joyeux malgré la situation. On aurait l'impression qu'il adorait et surtout appréciait. Stan passa un bras autour d'elle comme si il ne pouvait résister à cela. Il cassa la barre chocolatée en deux avant d'un donner une à Shun puis l'autre à Hinata qui la prit et la regarda sans comprendre ce que c'était. Stanford avait bien vu qu'Hinata connaissait pas alors pour la rassurer : " Tu peux manger, c est très bon... Enfin moi j aime beaucoup... Je pourrais peut être t aider a trouver une famille mais en attendant tu pourrais vivre avec ma famille... J ai une fille qui a presque le même age que toi vous vous entendrez peut être... Et pour ta maladie, je pense savoir auoi faire pour t aider... " Hinata croqua dans la barre en ayant confiance à Stanford et trouve cela bon. Sa petite queue de chien ou de renard, commença à bouger de droite à gauche car elle était contente. Elle réfléchi à ce que Stanford lui avait dit par rapport à lui trouver une famille et elle sourit d'avantage. Elle était dans ses pensées puis d'un coup, elle se mit à penser tout haut.

- Une famille... Hinata aimerai bien en avoir une... Hinata est d'accord. Hinata doit prendre des affaires chez elle.

Hinata mangea doucement la barre chocolatée, les oreilles plus haut et la queue qui s'amuse à bouger. Elle sauta du banc et prit la main des deux personnes comme de peur qu'ils partent. Elle entraîna un peu plus loin et tout les 3 arrivèrent devant la maison en ruine de la petite, non pas une maison...Une sorte de manoir. Elle entra dedans et s'arrêta devant des voiles qui devaient être blanc se demandant ce que c'était. Hinata avait un peu perdue la mémoire car elle ne se souvenait même pas qu'elle avait mit un voile sur sa famille mais elle ne le retira pas et elle dans sa chambre.

Dans le manoir, on pouvait voir les murs brulés et surtout du sang et encore du sang séché. Elle monta à l'étage et arriva devant une grande pièce, elle regarda mais tout était brûlé, elle tomba à genou et retrouva un vieux jouet à elle, lui aussi brûlé. Elle redescendit en bas et décida d'aller voir sous les voiles gris. D'un geste, elle retira les voiles et on pouvait voir 3 corps sans vie. Hinata regarda les 3 corps horrifiés et elle ne pût que murmurer.

-Papa......Mama.....Yu...Yumi grande soeur.....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Sam 22 Déc - 6:49

- Tu peux manger, c est tres bon... Enfin moi j aime beaucoups... Je pourrais peut etre t aider a trouver une famille mais en attendant tu pourrais vivre avec ma famille... J ai une fille qui a presque le meme age que toi vous vous entendrez peut etre... Et pour ta maladie, je pense savoir auoi faire pour t aider...

J'observais l'homme et la petite, on aurait dit un père et sa fille, une image qui, malgré la situation, faisait chaud au coeur. Je remercia ce Stan pour le chocolat auquel je me mis à croquer un bout tandis qu'il en proposa un à Hinata qu'il le goûta. Rien de tel que les friandise pour redonner un peu de joie à un enfant triste, la preuve, dans les mouvements de sa queue, on pouvait repéré son moral qui s'améliora. Je fus également soulager de voir que sa crise de toux ensanglanté finit par passer avant qu'Hinata ne réponde :


- Une famille... Hinata aimerai bien en avoir une... Hinata est d'accord. Hinata doit prendre des affaires chez elle.

Elle se leva alors du banc, moi je restais silencieux en la regardant, elle prit la main de Stan puis la mienne, je la laissa faire sans broncher, je ne pensais pas que c'était le moment pour refuser quoi que ce soit à cette petite. Elle nous entraîna alors à travers les arbres et au bout d'un moment, nous arrivions devant une sorte de ruine d'une grande maison, probablement un manoir ou quelque chose comme ça. La neko pénétra à l'intérieur, je la suivis malgré moi car mon instinct m'offrait une sinistre atmosphère qui, je l'avouais, avait tendance à me clouer un peu sur place. Cela ne s'arrangea pas quand je vis des voiles blancs posés au sol et je sentis mon coeur se serrait tout en lâchant cette fois ci la main de Hinata qui partit dans une autre pièce. Quel endroit lugubre...mon regard en fit rapidement le tour sans que je ne bougea de ma place, je me pensais moi même plus courageux mais il fallait dire que parfois, j'oubliais encore le fait que je n'étais pas adulte. Les murs étaient brûlés et parcouru de traces rougeâtres, j'avais l'impression d'être entré dans quelque chose que j'avais tenté de fuir le jour où mes parents étaient mort durant une bataille, sauf que là, ce n'était pas ma maison. Finalement, la neko redescendit dans la pièce principale et se dirigea vers les voiles, j'aurais souhaité lui dire de ne rien faire mais je n'en trouvais pas les mots et ce fut alors qu'elle souleva d'une traite les draps pour laisser voir trois corps inertes. Mon regard se figea tout en faisant un pas en arrière tout en restant silencieux tandis que la petite murmura :

-Papa......Mama.....Yu...Yumi grande soeur.....


Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Mar 1 Jan - 19:07

La petite neko, tenat toujours par la main le vieux medecin, l'entraine dans une sorte de manoir sombre. Ah il en avait vu des familles decomposée par les guerres, les morts et les assassinats sanglants. Il en avait vu des villes batisses en ruine, laissee desertes a la mort de ses occupants. Parfois spectateur, parfois auteur des massacres qui entrainent ce genre de tristesse, il prenait soin de tuer jusqu'au dernier des habitants pour les preserver de la tristesse, si il etait chargé de la sale besogne. Quand la petite retire le dras, il reste insensible en son for interieur, mais jouant a merveille son role de docteur et pere de famille normal, il affiche une expression de tristesse, gardant un air protecteur envers la fillette. Son passé obscur n'en avait pas fait quelqu'un de tres sentimental, malgres les multiples expressions qu'il affiche. Mais cacher sa vraie nature est necessaire pour preserver ceux qu'il aime et qu on ne le rejette pas.

Apres tout, le passe est une chose, le present en est une autre. mais quand on a 324 ans, le passe est bien plus qu'une petite chose tellement il s'accumule. Il devient enorme et empiete sur le present a tel point que stan avait de plus en plus frequemment des moment ou il se rememorait des evenements anterieurs. des evenements qu'il ne regrettait pas et ne regretterais jamais, mais cepandants troublants. Stanford essaye de garder bonne contenance mais ne sais que faire. Faut il faire enterrer ses pauvres gens, simplement remettre le voile et faire sotir la fillette ou la laisser la devant la scene d'horreur ? Par decence, Stan replace le voile sur les cadavres. La tristesse le laisse souvent desempare, lui meme ne l'eprouvant que trop rarement. Il espere detourner l'attention de la petite fille, etant donne que la presence de ces etres froids la rend triste. La meilleure chose qu'il trouve a faire, c'est d'invoquer une petite volute d'energie, qui vient danser autour de sa main. En general ca amuse les enfants, mais la c'est plus dans le but de creer une autre source d'interet...

_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Mer 2 Jan - 12:57

Hinata laissa faire Stanford quand celui-ci replaça le drap blanc sur les parents d'Hinata. Elle baissa la tête et ses oreilles firent la même chose. Le jeune homme du nom de Shun sembla se figer quand il avait vu les corps de la famille d'Hinata. Stanford sembla invoquer une petite volute d'énergie qui tourna autour de la main de ce dernier. Hinata l'observa et son instinct de chaton se réveilla, même si c'était une neko et elle sauta de droite à gauche comme pour attraper la volute mais resta assez distant pour ne pas faire du mal à Stanford.

Ensuite, elle tourna son regard vers un peu plus haut du manoir, une sorte de bannière encore intacte surement grâce à de la magie du blason de sa famille était là encore accroché. elle monta agilement pour le dépendre. La bannière tomba sur le sol mais Hinata ne descendit pas et regarda autour d'elle avant de retirer également deux grands morceaux d'étoffes. Elle redescendit après et regarda la bannière. Elle était de couleur mauve foncé, une rose en crystal de couleur bleu glace était dessus. Les bordures semblent être en or. Hinata provenait d'une haute famille, elle le savait mais elle ne disait rien sur cela.

Sur les deux étoffes, il y avait une carte, surement très ancienne avec des écrits anciens dessus. Elle savait plus ou moins ce qu'elle disait en gros c'était les endroits des conquêtes que sa famille a fait. Sur l'autre, il y avait tout l'arbre généalogique de la petite Hinata. Du tout premier Coeur de Crystal qui remonte assez loin jusqu'à la petite Hinata. Chaque partie de la branche apparaît magiquement quand un bébé Coeur de Crystal né. Hinata replia les deux étoffes puis la bannière pour ne pas la perdre mais c'était maintenant un peu trop lourd pour Hinata qui essaya de les transporter mais elle tomba à la renverse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Jeu 3 Jan - 8:51

Un lourd silence s'installa parmi les trois personnes que nous étions. J'étais incapable de bouger, ni de parler, en cet instant funeste. Stan s'approcha des corps inertes et referma la vision d'horreur par le drap blanc sous le regard de la jeune neko qui restait sans voix. Moi je n'avais pas vu le corps de ma famille décédé, j'avais eu la chance de fuir et de me cacher dans la forêt la plus proche tout en regardant du haut d'une branche d'un arbre bien feuillu, les flammes dévastatrice qui dévoraient les murs de ma maison après la sortie des ennemis qui avaient accompli leur travail assassin. J'avais été impuissant mais ce n'était pas ma faute, j'étais qu'un petit garçon apeuré. Tandis que je gardais un silence total, l'homme à la chevelure rouge fit apparaître une petite volute d'énergie, dont la lueur me sortit de mes pensées, attirant mon regard sur son aura. Cette petite chose voletait autour de la main de Stan sous le regard attentif de la petite neko qui avait trouvé en elle une autre source d'intérêt que sa famille inerte. Se dandinant sur elle même, Hinata imita un petit chaton attirer par le jeu qu'offrait cette lueur enthousiaste que j'observais avec un léger sourire, l'oublie de cette petite sur la mort égayant un peu mieux mon moral qui s'était abaissé. Par la suite, elle s'arrêta et leva son regard vers la bannière représentant sans aucun doute le blason de sa famille, la taille de la maison ajoutée à cela vérifiait le fait qu'elle était issue d'une grande lignée, tout le contraire de moi d'ailleurs, je n'étais qu'un garçon de campagne. Tel un vrai félin, Hinata monta au niveau de cette bannière qu'elle décrocha, je remarqua alors qu'elle était intacte par rapport au reste de la maison et mon instinct décela en elle une pointe de magie. Beaucoup de choses, c'étaient ce qu'elle contenait, Hinata nous dévoila bientôt une carte ancienne ainsi qu'un arbre généalogique. La petite neko ne tarda pas à les replier correctement avant de les porter mais tout cela était beaucoup trop lourd pour elle et très vite, elle vacilla vers l'arrière mais avant qu'elle ne tombe complétement à la renverse, je m’empressa de la rattraper de justesse en passant un bras dans son dos. J'étais peut-être jeune mais vivre à l'extérieur avait développé un minimum de force, ne serait-ce que pour pouvoir soutenir Hinata dans son élan et l'aider à porter ses trucs.
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Lun 7 Jan - 6:45

La petite va decrocher un etendard flottant au vent, intact par rapport au reste. Elle rapporte aussi plusieurs cartes et autres arbres genealogique. Bon okay elle a un nom compose et sa maison est un vieux manoir assez grand. Pour Stan il ne fait aucun doute qu'elle vient d'une famille un minimum haut placé. Sinon comment expliquer la banniere et les papiers qu'elle emmene. Quoique son pere etait riche mais pas noble. Mais avec la maison de Shelsgrad c'etait tout comme.

Le vieux mage prend la main d'hinata en souriant pour l'aider a marcher, et est ravi de voir que l'autre jeune garcon fait aussi attention a la fillette.

- ecoute, si tu veux tu vas sejourner quelques jours chez nous et apres, on trouvera une famille pour toi mais tu pourra venir nus voir quand tu veux... Comme je suis tres pris par mon travail, je ne pourrais pas rester aupres de toi, c'est pour cela que tu ne pourra peut etre pas rester trop longtemps tu comprends ?

Son "travail" etant bien sur une excuse car bien qu'il soigne les gens, il n'exerce son metier que devant ceux qui le considerent comme etant juste Mr le docter Marchen. Alors qu'il a joue de multiples roles au cours de sa longue vie. Il s'absete le plus souvent pour etablir des plan contre l'ordre, obeir aux ordres de Dempsey, entrainer son neveu, entre autres taches plus ou moins sanglantes. Il conduit la petite fille a travers la foret jusqu'a la caravane ou sa famille loge en intinerants...

[ desole je dois clore ma participation au rp parce que j'ai un peu trop de rps en ce moment ^^']

_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Mar 15 Jan - 4:00

(Le Rp est finit alors ?)
Revenir en haut Aller en bas
Stanford Marchen
Ou celui qui a bu un verre en trop
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : Monde onirique

Feuille de personnage
Âge : 324 ans
Métier: Mentor, medecin a la retraite
Race: Vous le saurez bien... Tot ou tard

MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   Dim 27 Jan - 15:11

comme vous voulez, c'est juste que moi je pars...

_________________
"Le corps guérit des blessures. L'âme en garde les traces. Pour toujours"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Moi, Hinata seule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Moi, Hinata seule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En a marre de rester seule tous les soirs
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» " La Seule Compagnie Dans tes Nuits de Pleurs sont les Etoiles, Elle brillent en toi et pour toi."
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myyra  :: Hors RPG :: Archives° :: Terres libres-
Sauter vers: