AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la besogne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Basilica Virsin

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2012

MessageSujet: Après la besogne...   Jeu 8 Nov - 11:02

"Et voilà bande d'incapable..."

Je me tenais debout, face à trois humain qui venait de prendre la racler de leur vie. Je reprenais doucement mon souffle, remettant mes cheveux en arrière après avoir passé 5 minutes à les mettre en pièce jusqu’à qu’ils soient KO. Je remis mes armes à leur place, étire vite fait mes membre endoloris puis m'agenouilla vers le premier corps inconscient. Non il n'était pas sur lui... le suivant... niette... et le troisième... il était là. Je pris un anneau de la poche du plus jeune des trois. Ce gosse devait à peine avoir 20 ans accompagné de ses deux frères. Des incompétents qui avait une chance folle de récupéré cette anneau qui valait très chère sur le marché mais qui avait aussi une grande valeur pour la famille du propriétaire.
Je me relevais donc mettant l'anneau à l’abri pour aller voir le client et qu'il me paye lors du retour. J'empreintes donc le chemin qui ressemblait plus à une escalade qu'autre chose entre les arbres, la monté étant rode et le chemin sinueux. Je me faufilais de pierre en pierre et montant sur certain arbres pour sauter sur une branche et ainsi aller plus vite. Je descendis ensuite du perchoir pour rejoindre le sentier plus agréable à parcourir.

Il se déroula plus d'une heure avant que je n'aperçoive enfin la lisière mais, je ne pus m'empêcher de remarquer une certaine activité au abord de celle-ci ce qui m'obligea à m'arrêter. Je pouvais voir quelque silhouette de grande taille et d'une certaine masse. Par prudence je préférais rester cacher et me faufiler derrière les buissons. Il faisait nuit, et le moindre bruit pouvait attirer l'attention. C'est donc furtivement que je fis un détour... mais plus long que je ne le pensais...


Dernière édition par Basilica Virsin le Ven 9 Nov - 14:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunela Nightshade
What the hell ♪
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 19
Localisation : En plein ciel là ou je peux voler sans personne pour m'embeter ~

Feuille de personnage
Âge : 19 ans
Métier:
Race: Ange et louve ~

MessageSujet: Re: Après la besogne...   Jeu 8 Nov - 21:55



Escape his memories?



J’étais au château, en pleine réunion, il était à peine huit heures du matin et pourtant, j’étais ici depuis déjà deux heures. Deux longues heures. J’en pouvais plus. Si je ne sortais pas de là tout de suite, je mourrais, c’est garanti. Et je ne parle pas seulement de sortir de la salle de réunion. Je me lève et me dirige vers la porte, interrompant je ne sais qui qui parlais de je ne sais quoi.

-Altesse, où allez-vous ?

Excellente question, pour le moins énervante. J’ai envie de répondre « À la recherche des licornes ». Nan mais sans blague. Il croit vraiment qu’une fille de dix-neuf ans est d’humeur à écouter leur blabla inutile, si tôt le matin?! Bon ok, j’avoue, je ne suis pas d’humeur.


« Je ne me sens pas très bien, veuillez m’excuser, la réunion reprendra demain! »


Je file sans demander mon reste. Mes ailes se sont déployées d’elle-même dans mon dos. Je dois sortir du château. Tout de suite. J’en peux plus. Ma tête me fait mal et tout tourne autour de moi. J’ai l’impression que ma tête va exploser si je reste une minute de plus ici. Avisant une fenêtre devant moi, je l’explose et saute, me retrouvant en train de chuter dans le vide. Mais vraiment chuter. Je n’arrive pas à battre des ailes, un brouillard dorés obscurcie ma vision alors que le sol se rapproche inexorablement. Si je m’écrase, je ne mourrai pas. Mais je n’ose même pas imaginer la douleur. Je serre les poings et me force à redresser mon vole, y arrivant par je ne sais quel miracle. Je monte, plus haut que je ne suis jamais allée, tellement haut, que j’ai de la difficulté à respirer. J’en peux plus de tout ses secrets, de devoir cacher ma nature de louve à tout le monde, de devoir combattre l’Appel de la Lune à chaque mois alors qu’il se fait de plus en plus présent. De devoir porter cette stupide cape jour et nuit pour camoufler mes plumes noirs. De lutter pour ne pas que la part de moi qui est Changée n’efface ce que je suis. J’aimerais monter assez haut pour noyer mes souvenirs et mes pensées. Je sais que c’est impossible, je sais que je ne peux pas. Mais j’aimerais tellement… Juste une heure, juste une minute.

Même l’altitude ne réussie pas à me calmer. Au contraire, ça empire. Mon mal de tête se fait plus insistant, tout tourne autour de moi, le noir de la nuit se mêlant à la lumière des étoiles tel de la peinture qu’on mélange. J’ai l’impression de tomber, alors même que mes ailes continuent de battre, je fixe le sol sans le voir. Une autre image se superpose au paysage. Celui d’un ciel enneigé, et de moi qui vole désespérément pour me rendre je ne sais où, alors que le temps joue contre moi. Puis celle d’un village dévoré par les flammes. Un cri déchire le silence, me ramenant un peu au présent. Je crois que c’est moi qui est hurlé. Je ne sais pas. Mes souvenirs, ceux que j’ai oubliés, se mélangent à la réalité, au point que je n’arrive pas à discerner le passé du présent. Une phrase tourne en boucle dans ma tête. * Une autre version de moi… Celle qui ne pardonne pas… * Elle prend des accents cruel alors qu’elle résonne dans le brouillard qu’es mon esprit. Je vole plus vite que je n’ai jamais volée, essayant de fuir mes souvenirs. Je ne veux pas qu’il revienne.

Je franchie la frontière sans même m’en rendre compte. Je vole des heures et des heures sans même être essoufflée. Hors, la fatigue finie par me rattraper, réussissant même à percée la panique qui s’est emparée de moi. Devant moi… La cime d’un arbre, flou, tellement floue. Je manque de peu de foncée dedans et finie par me poser tant bien que mal dans une espèce de clairière. * Une autre version de moi… * Il faut que ça s’arrête. À tout prix. Ma cape se décroche et tombe par terre, brisant ainsi l’illusion. Mes ailes reprennent leur véritable couleur, blanche tachés de plumes noirs, avec quelques brûlures plus ou moins perceptible, du à mon dernier combat. * Celle qui ne pardonne pas *. Je me force à respirer normalement. Je dois me calmer. Je ferme mes yeux. Je les rouvre une demi-heure plus tard. J’ai toujours affreusement mal à la tête, le paysage continue de tourner autour de moi, mais plus aucun souvenir ne se superpose. Où suis-je? J’ai chaud. Il doit faire au alentour de -5 degrés. Je ne suis assurément plus chez moi! Avisant ma cape par terre, je la ramasse mais renonce à la remettre, j’ai déjà chaud en manches courtes, alors avec ma cape en plus… De toute façon, personne ne risque de voir mes ailes ici. Mes longs cheveux couleur de neige me tombent devant les yeux. Levant la tête, je vois qu’il fait nuit. Je m’appuie à un arbre et essaie de me concentrer sur les odeurs malgré la douleur qui me vrille le crâne. Les terres libres! Je suis en terre libre! Encore heureuse, je ne sais pas si j’aurais été capable de me battre. Une autre odeur attire mon attention. Celle d’une elfe. Je soupire.


« Qui est-là? »





_________________
The sins that are too terrible in the daylight are so more funny in the shadows of the night...




Pour tout problèmes, questions et commentaires, vous pouvez me contacter sur Discord :

Succube Buveuse de Crème Glacé#7925

Merchiiiiiii Dream-chou *O*:
 


Rejoignez le club des pingouins et des parapluies qui courent<3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myyra.forum-canada.com
Basilica Virsin

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 07/11/2012

MessageSujet: Re: Après la besogne...   Sam 10 Nov - 14:35

Le détour dura plus longtemps que je ne l’avais prévu. En effet, mon attention était sur les silhouettes que j’apercevais au loin mais j’avais comme une impression d’être suivit de prêt alors que celle-ci n’avait pas bougé. Bien souvent je me sentais obliger de m’arrêter, cacher soigneusement derrière un buisson plus ou moins dense afin de pouvoir regarder attentivement autour de moi et de ne laisser aucune ombre échapper à mes yeux. Mais rien. Je me dis alors que je devais être suivie par une certaine forme de magie créée par ces silhouettes… mais je ne savais même pas si celle-ci était vivante et si c’était le cas, si elles m’avaient repéré. Je ne perdais donc pas de temps à traîner pour des intrigue dont je n’étais pas sur et avança en silence.

Une bonne demie heure c’était dérouler, j’avais quitté mon attitude furtive pour avancer tranquillement parmi les végétaux de cette forêt. Le détour m’avais obligé à rebrousser un peu le chemin et à m’enfoncer à nouveau en direction du centre de la forêt jusqu’à que je suive un sentier qui me mènerais a la lisière en toute tranquillité. J’étais encore intriguer par ces silhouette étrange et je pense que c’était qu’un effet de mon imagination car plus j’avançais plus je remarquais que la sensation d’être suivit était stupide. Mais, on ne sait jamais… peut être que cela allait me tomber dessus un peu plus tard. Cependant, pour la nuit il allait sans doute falloir que je me repose avant de continuer ce long chemin encore. Ce détour m’avais fait perdre un temps précieux car je savais qu’à mon retour j’aurais un autre boulot de la part d’un autre client mais, voilà que je prends du retard et que je risque de perdre de l’argent sur la somme de base. Mais, autant se reposer et reprendre le chemin en forme et de façon rapide de l’en demain au lieu de partir épuiser.

Plus j’avançais plus je m’apercevais que j’approchais d’une petite clairière. Sans doute trop à découvert pour passer la nuit… peut être vaudrait-il mieux un autre endroit paisible et cacher pour que je ne me fasse pas attaquer. Ais, je continuais d’avancer dans cette direction tout en jetant un coup d’œil autour de moi pour des éventuelle prédateur jusqu’au moment où j’eu l’impression de sentir une odeur de chien mouiller c’était très léger… mais cela se rapprochait. Rien à droite, rien à gauche… je levais les yeux vers le ciel jusqu’à que j’aperçois quelque chose atterrir en plein sur la clairière, ce qui m’obligea à m’arrêter. Je restais un moment sans bouger, préférant ne pas recourir a l’imprudence et observait la chose de loin.
Des ailes… une cape… plus cette légère odeur qui me prenait le nez… je devinais qu’il s’agissait d’une personne plus précisément un ange … mais je n’avais aucune idée de pourquoi cette odeur et je ne tardais pas à y passer outre. Je restais là où j’étais, préférant attendre pour voir s’il y a danger ou non… je n’étais pas du genre téméraire, cela n’apportait généralement que des problèmes. Cependant alors que cette personne regardait autour d’elle, c’est comme si… elle m’avait senti et s’exclama. Tien… je ne savais pas que les anges avait un odorat développer, faudrait que je me renseigne à ce sujet… Sans traîner, je m’approchais alors de la clairière et sortit d’entre les arbres derrière cette personne…


« Drôle de façon de dire bonsoir… »

Cette façon d’aborder était surtout pour savoir comment elle réagirait et si je devais m’en méfier… Je posais une main sur l’une de mes armes, analysant tous ses faits et geste mais restant tout de même poser. Elle avait une drôle d’attitude avec cette tenue… je commençais à avoir une idée de ce qu’elle pouvait être mais, ne faisons pas de conclusion trop vite.

« Perdue ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunela Nightshade
What the hell ♪
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 19
Localisation : En plein ciel là ou je peux voler sans personne pour m'embeter ~

Feuille de personnage
Âge : 19 ans
Métier:
Race: Ange et louve ~

MessageSujet: Re: Après la besogne...   Dim 18 Nov - 19:00



Escape his memories?



J’avais bien raison, quelqu’un était la. De toute façon, mon odorat ne me trompe jamais. J’espère qu’il ou plutôt elle, ne m’attaquera pas. Je ne suis pas en état de me battre. Quoi que… Si je mourrais dans un combat, personne ne pourrais m’en vouloir… Mes souvenirs me laisseraient enfin tranquille… Un combat ne serrait pas une si mauvaise chose en fait… Non. Mon royaume… Je ne peux pas mourir… Pas tout de suite. Je referme les yeux, bien que ce soit totalement imprudent. Les images défilent encore sous mes paupière closent, une fille aux cheveux blanc et aux yeux dorés volent, essayant de s’orienter malgré une effroyable tempête. Puis, la même fille qui combat contre une autre, qui lui ressemble. Sa sœur surement. Elle dit quelque que chose… * Une autre version de moi… * Je n’entends pas ce qu’elle dit. Je rouvre les yeux en sursautant, me demandant une seconde où je suis. Pourquoi ces visions me hante-t-elle?

J’essaie de me concentrer sur l’inconnue, ma vision se brouille, de plus en plus flou et la douleur continue de me vriller le crâne. Elle dit quelque chose, je dois faire un effort considérable pour comprendre.


« Drôle de façon de dire bonsoir… Perdue ? »


Bonsoir? Ah oui… C’est le soir. Je n’arrive plus à réfléchir, dès que je ferme les yeux, les souvenirs, mes souvenirs envahissent de nouveau mon esprit. Qui pourrait deviner que je suis la reine de la Lune Argentée, adossée contre un arbre par peur de m’écrouler et l’air perdue. Je m’en fiche de toute façon. Ça me semble superficiel, lointain. Pourquoi est-ce que je me sens aussi coupable? Qu’ai-je bien pu faire de si affreux? Pourquoi ai-je voulue oublier au point de me jeter un sort d’oubli qui, je le sais maintenant, aurais-pu me tuer?

« Veuillez m’excuser… Bonsoir. Non… Je ne crois pas être perdue… Je suis Neige. Et vous? »
Neige? Ai-je vraiment dit que j’étais Neige? C’était mon surnom avant… Je ne me souviens plus de la personne qui m’appelait comme ça. Mais je sais qu’elle m’étais chère… C’est aussi le nom de mon coté louve. De quel royaume peut-t-elle venir, cette inconnue? Je ne sens aucune odeur qui pourrait me l’indiquer. Ce doit être une sans royaume.
« Vous êtes une sans royaume? »





_________________
The sins that are too terrible in the daylight are so more funny in the shadows of the night...




Pour tout problèmes, questions et commentaires, vous pouvez me contacter sur Discord :

Succube Buveuse de Crème Glacé#7925

Merchiiiiiii Dream-chou *O*:
 


Rejoignez le club des pingouins et des parapluies qui courent<3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myyra.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la besogne...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après la besogne...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myyra  :: Terres Libres :: La forêt d'automne-
Sauter vers: