AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eden... Gant de fer ou de velours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Eden... Gant de fer ou de velours ?   Lun 20 Aoû - 17:02


Eden Woodsen


I- Identity card

Nom: Woodsen
Prénom: Eden – avouez que ça a une pxtain de classe ** –
Age: 24 ans et toutes mes dents ♫
Sexe: Tsss, cheveux long – bon d’accords, pas tant que ça – cabine avancé – pas si grosse mais… – , maquillage bien délicat, et pas mal quand on me tape en bas, tu penses que je suis quoi ?
Race: Humaine, selon toute vraisemblance, avec des origines féériques selon certains ( rapport aux cheveux )
Royaume: La Lune Argentée. . . Avouez que c’est poétique !

Métier: Reconnue par tous en ma qualité de guérisseuse, peu me savent assassin de renom… D’ailleurs, si ils les savent, ils risquent bientôt de ne plus pouvoir le dire ♥
Famille: Trois soeur encore en vie... Que de remords et de regrets sont attaché à leur souvenir...
Pouvoir Un don de guérison presque absolu... Mais avec hélas une lourde contrepartie
Prenez garde... : Poison ou poignard ? C'est que la Miss maîtrise son art ...




II-



REGARDE MOI ...


Une courte chevelure verte clair et des yeux de la même couleur, son apparence est atypique, d’autant plus pour une assassin sensé être discrète. Toutefois, c’est probablement le fait que chacun la remarque qui constitue pour elle la meilleure protection, car qui oserait imaginer en cette créature si douce et si sensible au besoin d’autrui une tueuse ? En taille, elle est plutôt petite, et sa stature n’est guère impressionnante. Certes, elle est entraîné au combat, et encore une fois son air innocent et à son avantage, mais sa finesse, si elle lui fournit vitesse et habileté, ne lui donne que peu – et même aucun – avantage en cas de preuve de force. Sauf peut-être face à un écureuil – et encore. Chacun sait que les écureuils shooté du Mont-Royal sont des p’tites bêtes horriblement dangereuse – ou une bestiole du genre.
Eden , à défaut d’une apparence passe-partout, possède toutefois un véritable art du déguisement, et, si elle est de par sa réputation reconnaissable par tous, elle est habile à adapter ses tenues à chacune de ses missions, se rendant ainsi chez les pauvres habillés comme eux, chez les riches vêtus des mêmes luxueuse toilettes, et chez chaque royaume portant les vêtements typique de ses endroits… Qui la remarquerait réellement ?
Toutefois, ces descriptions ne sont pas réellement concentré sur ce que vous verrez le plus, et pourtant le moins connu – de ses fans 8D –, le visage de la belle… Encadré par des mèches bleu-vert claires éparses – d’ailleurs, elle coupe elle-même ses cheveux à la va-vite, n’appréciant pas leur couleur, et gênée à l’idée de ce que les gens peuvent en penser ( oui, on peut être un assassin et être complexé ! ) – , il est fin, délicat et surtout, constamment souriant. Elle garde ses larmes pour quand elle est seule, et son visage et éclairé en permanence par l’éclat de son sourire. Ses traits son enfantin, et certains lui donnent parfois dix ans de moins – et avouez qu’a 24 ans ce n’est pas rien – et c’est à se demander si elle a grandi depuis – elle ne confessera jamais qu’a 14 ans on lui en donnait 10, et que donc oui, elle a grandi – ou si il est dans ces gènes de rester une éternelle gamine. Toutefois, pas de mensonge sur la publicité, ses courbes sont bien adultes, quoique sa poitrine sois trop menu au goût de certains.
Ses yeux, que précédemment l’auteure avait dit vert, sont, il est peut-être important de le préciser, plus bleu que sa chevelure, virant parfois jusqu’à un turquoise soutenu, selon l’éclairage. Par contre, il est exacte que sa chevelure – hideuse, selon ses dires. Tout simplement adorable aux yeux de l’auteure qui est une fan fini de Gumi – est bien vert clair, d’un vert un peu citron.
Le dernier détail que nous évoquerons au sujet de la belle est son corps – elle vous le donne //PAN// – , tout fin et délicat – qui, comme dit ci-haut, ne donne pas le sentiment d’être capable de tuer – et pourtant très souple, ainsi que sa peau satiné, toute blanche, mais étrangement recouverte ( sur ses bras, jambes, poitrine, etc. …) de marque rosé, un peu comme des cicatrices. Ça n’en est toutefois pas, car son "don" guérit automatiquement toute ses blessures, il s’agit en réalité plutôt de marques qu’ont laissé sur elle les guérisons d’autrui, dû à la douleur que cela lui causait. Et affirmatif, cela se rajoute à la liste de ses complexe.



... ET PENSE COMME MOI

Qu’est-ce que c’est qu’Eden? Porteuse d’un don de vie, pourquoi donne-t-elle la mort ? Personne toutefois ne se pose la question, dans la mesure où personne ne sait qu’elle est coupable de meurtres. Ou personne ne doit le savoir bien longtemps…
Toutefois, tuer ne la rends pas heureuse, si ce n’était pour elle pas l’unique moyen de se soulager de sa douleur, jamais elle ne tuerait. D’ailleurs, la culpabilité la ronge, elle se sent coupable, oh, tellement coupable… Mais elle tuera, puisqu’il faut tuer. Elle guérira aussi, puisqu’elle sait guérir, espérant ainsi racheter son âme.
Un assassin n’étant pas forcément quelqu’un de violent, elle sera douce, attentive, gentille avec quiconque lui adressera la parole, toujours dans l’espoir de se faire pardonner ses crimes. Personne ne la connaissant un tant soit peu n’oserait l’accuser de meurtres, son amabilité devenant involontairement sa meilleure couverture. Elle est empathique, sensible au besoin et aux douleurs des autres, et peu ose se déclarer comme étant ses ennemis. Parfois, après avoir guéri des blessures particulièrement douloureuse, il lui arrive d’être désagréable, mais l’on pourrait juger ça comme un simple réflexe de défense. Enfin, désagréable, d’être extrêmement désagréable, mais ça ne dur jamais bien longtemps, et elle s’excuse des heures durant après.
Depuis son enfance, on lui a expliqué qu’il ne fallait pas montrer sa faiblesse aux autres, et elle applique avec brio ces enseignements. Hors de question que quelqu’un apprennent que les guérisons qu’elle prodigue à tout va l’affaiblisse, et, surtout, lui font ressentir l’horrible douleur de l’autre. Pas question de livrer à quelqu’un la contrepartie de ses pouvoir, elle est trop fière pour ce faire…



III- Il était une fois ...



VOICI MON HISTOIRE ...

Ton père est guérisseur, ta mère est guérisseuse, tes sœurs le seront, mais toi, petite Eden, sans peine tes dons les battent tous.
Tout commença avec un accouchement sans douleur ni violence. Cela surprit la mère, Illiana, habituée comme elle l’était à la douleur d’enfanter. Cette petite chose à naître n’était pas son premier enfant, mais bien son troisième, et surtout, sa troisième fille. La femme l’ignorait encore, mais jamais elle ne porterait de garçon en son sein, et l’enfant dont elle accoucherait dans trois ans ne ferait pas exception à la règle. Mais pour l’instant, c’est cette naissance qui nous intéresse plus qu’autre chose, la seule qui lui fut presque indolore. À ce moment, elle pensait que ce n’était qu’un hasard. La suite lui prouva que non.
Fille d’un couple de guérisseurs, nait dans un petit village des Terres de La Lune Argenté, les dons d’Eden furent rapidement remarqués. Jamais de blessure quand elle tombait, mais, parfois, les vêtements un peu déchiré à l’endroit de sa chute et quelque trace de sang sur le tissu, il n’en fallut guère plus au parent pour comprendre le don de leur enfant. De même, ils comprirent aussi peu à peu les dons de ses sœurs, mais ceux-ci étant moins éblouissant, ils les oublièrent vite. Car Eden était la seule à pouvoir faire des guérisons si proche de la perfection.
Bien qu’adorant ces sœurs, et adoré de celles-ci, leurs liens se défirent peu à peu, principalement dû à la jalousie qui s’était installé entre les jeunes filles, envieuses de l’attention qu’Illiana et Midor portait à la petite. Seule Alba, la plus jeune, ne ressentait pas de tel sentiment pour son aînée, car elle ignorait qu’il y avait eu une époque où l’affection des parents était distribuée de façon égale entre tous leurs enfants.
Eden devint rapidement le centre d’intérêt du village, chacun allant la voir pour le moindre mot, de la petite écorchure jusqu’à la gangrène attaquant un membre. Et, chaque fois, elle exauçait en souriant leurs demande, tachant alors d’ignorer la brûlante douleur qui se répandait dans son être. Jusqu’à ses treize ans, elle dépensait ainsi toute son énergie à guérir quiconque lui demandait, quitte à devoir souffrir – en silence – sans pouvoir rien faire. Car, dur contrepartie à son miraculeux don, elle était forcé de ressentir la douleur de l’autre comme si elle était la sienne, et de la vivre parfois – souvent – plusieurs jours durant.
Elle avait treize ans quand les choses commencèrent à changer. Son village reçut alors la visite d’un étranger, un grand homme des plus étranges. Jamais il n’enlevait ses gants, toujours il marchait l’air sombre, il ne discutait qu’avec peu de gens et se présentait comme maître d’arme. Il n’en fallut pas plus pour intriguer la fillette, qui se mit à le suivre en quasi permanence, tentant d’en apprendre le plus possible à son sujet. Évidemment, encore peu douée en matière de filature, l’homme la surprit rapidement… et la laissa faire. Fasciné, elle l’observa combattre, manger, parler, et même parfois dormir. Il était si… différent de ce qu’elle connaissait – et oui, elle ne connaissait personne sachant dormir /MUR/ –. Un jour, il lui expliqua l’origine des gants qu’il portait. Comme elle, il possédait un don, un don qui agissais sans même qu’il le veuille, au moindre touché – en ça, Eden se reconnu, car son don fonctionnait de la même manière – , et malheureusement, son don provoquait une intense douleur à toute personne l’expérimentant. Il avait donc fait le choix de se priver de contact physique, afin d’éviter cela.
Eden, pour la première fois, raconta à quelqu’un la douleur que lui causait son don, ces nuit à ne pas dormir car tout son être n’est plus que souffrance, ces horribles maux qu’elle ne pouvait soigner fautes d’être autre chose que psychique… Elle lui dit tout, le sentiment de ne pas être comprise par les autres, qui souhaitait qu’elle guérisse sans jamais l’aider en retour, leur incompréhension face à sa souffrance, l’horrible sentiment d’être seule au monde…
Finalement, après ces aveux de part et d’autre, l’homme lui fit une proposition qu’elle eu immédiatement envie d’accepter.

Viens avec moi. Je t’apprendrais tout, et surtout, je te comprendrais, Eden. Ton destin n’est pas forcément celui que d’autre ont tracé pour toi.
Évidemment qu’elle voulut le suivre, et tout de suite, même! Mais elle eut le malheur d’en informer ses parents, qui le lui interdirent, arguant qu’elle était trop jeune, qu’on ne connaissait pas l’homme, qu’elle ne devait pas, qu’on l’aimait trop ici. Enfin, Eden, qu’as-tu en tête, nous avons trop besoin de toi! Inlassablement, ses parents lui répétèrent cette phrase, mais elle n’était pas dupe. C’était de son pouvoir, qu’ils avaient besoin. Pouvoir qu’elle voulait fuir plus que tout.
L’homme parti, sans elle hélas, mais elle lui arracha la promesse de revenir. Un an durant, elle supporta la souffrance, la douleur, son don dont les autres usaient et abusaient… Et un jour, sur le rebord de la fenêtre de sa chambre, elle trouva une jolie paire de gants verts. Sortant de chez elle, sans cette fois faire l’erreur de prévenir ses parents, elle trouva l’homme, sur la place principale village. Se retenant à grand peine de crier sa joie, elle courut le rejoindre.
À partir de ce jour, Eden, tu n’es plus dès leur. Tu seras toi, tu apprendras, la lame, l’épée, et surtout tu apprendras à exister.

De quatorze ans à vingt-et-un ans, elle passa sept ans avec cet homme. Il fut son maître, lui appris à se battre, et même, à tuer, par le poison ou par la lame. Ce fut d’ailleurs, à seize ans, sa première victime qui lui fit faire une découverte des plus étranges.
L’homme et la jeune fille était dans une taverne, discutant paisiblement. Leurs mains gantées avait attiré l’attention de certain, mais peu s’en alarmèrent. Entra alors dans l’endroit quatre hommes, mercenaire de leur état, qui venait s’enivrer avant de reprendre la route. La vue d’une jolie jeune fille, si avenante en apparence du en faire saliver plus d’un, et c’est la lame sorti qu’ils s’approchèrent de la belle et de son maître. Ni l’une ni l’autre n’avait pour intention de les laisser faire, et s’ensuivit un rapide combat. Les hommes rendu lourds par l’alcool possédait certes, une certaine force, mais leurs geste lent ne gênait ni le maître ni son élève. Celle-ci, allant trop vite, ne prit pas la peine de viser, et sa lame s’enfonça dans le cœur de son assaillant, qui tomba mort. Elle ressentit alors un sentiment que depuis des années déjà elle n’avait plus ressenti, et manqua de défaillir. Son compagnon fit fuir le dernier homme conscient qui restait, et se tourna vers la jeune fille, interrogatif. Sa réaction le plongea d’ailleurs dans le doute, car, pleurant des larmes d’avoir tué, elle ne put se retenir de lui sourire.
Je n’ai plus mal. Je l’ai tué, et toute la douleur s’est envolée.
Les faits étaient là, horribles mais présent : Le meurtre la soulageait de la douleur que son don faisait s’accumuler. Peu à peu, au fur et à mesure de ses guérisons, la douleur revint, et se présenta à elle le besoin de tuer, de se soulager. Son maître alors lui apprit cet art qu’il avait pensé garder pour lui, l’art des assassins.
Rendu aux vingt-et-un ans de la belle, ils se séparèrent, lui souhaitant retourner vers son royaume de naissance et elle revoir sa famille. Mais arrivant au lieu de son enfance, elle ne vit que de fraiches ruines. Interrogeant les gens des alentours, on lui appris que trois ans auparavant une terrible épidémie avait causé la mort des habitants, et que les survivants avez choisi de quitter les lieux. Horrifié, elle apprit que ses parents avaient trouvé la mort, et elle fut prise d’incroyable remords, à l’idée de ne pas avoir été là pour soigner tous ces gens, puisqu’elle avait le don qui lui aurait permis de le faire, et, surtout, de n’avoir pas pris la peine de dire Au revoir à sa famille avant de quitter la maison. De fil en aiguille, elle apprit que ses trois sœurs avaient pu fuir avant d’être contaminé, mais personne ne savaient où elles étaient allé ensuite… Eden ignorait si celles-ci étaient prêtes à la revoir, et ignorait aussi si elle était prête à affronter leurs reproches et jalousie. Finalement, elle se jura de reprendre son rôle de guérisseuse… Promesse qu’elle ne tient pas longtemps, car se présenta à elle un homme connaissant ses don d’assassin, et lui proposant de la prendre à son service.

Elle accepta, aussi fou que cela semble pour une guérisseuse, car le besoin de ne plus souffrir était trop grand. Aujourd’hui, à vingt-quatre ans, elle enchaîne assassinat et guérison, et se mettra sous peu au service du royaume, car son ancien employeur à récemment rencontré… la mort. On se demande de la main de qui…

I'm sorry, I'm so sorry... Je ne voulais pas vous tuer, vous savez... Mais ça me fait tellement de bien... I'm so sorry...




IV- Who am I ?



Prénom/Pseudo: Lola Lolita ♥ Aka Fly.
Age: 15 ans ♥
Sexe: … Y’a quand même d’autre façon de poser cette question x)
Où as-tu trouver le forum ?: Par la petite Luninette ♫
Si tu devais ajouter quelque chose au forum ?: Je changerais la couleur des Lunes pour un gris clair 8D
Code: J’aime le staff ♥ Même si Dream, eh bein, elle m’a piqué mon roseeeuuu


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Amadeus Volkstein

avatar

Messages : 207
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 20
Localisation : derrière toi!

Feuille de personnage
Âge : 28 years
Métier: déchu d'un clan de chasseurs de demons
Race: humain porteur du Sceau Eternel

MessageSujet: Re: Eden... Gant de fer ou de velours ?   Lun 20 Aoû - 19:53

Eh bien voila un personnage fort complet...jai hate que moi ou un autre compte.dont jai.le controle.puisse rp avec toi

_________________
un royaume, le sceau, être admin....je la mets ou ma vie sociale ?



parce qu'on aime les signatures gratuites ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunela Nightshade
What the hell ♪
avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 20/02/2012
Age : 19
Localisation : En plein ciel là ou je peux voler sans personne pour m'embeter ~

Feuille de personnage
Âge : 19 ans
Métier:
Race: Ange et louve ~

MessageSujet: Re: Eden... Gant de fer ou de velours ?   Lun 20 Aoû - 19:56

C'est validé ♪♫

_________________
The sins that are too terrible in the daylight are so more funny in the shadows of the night...




Pour tout problèmes, questions et commentaires, vous pouvez me contacter sur Discord :

Succube Buveuse de Crème Glacé#7925

Merchiiiiiii Dream-chou *O*:
 


Rejoignez le club des pingouins et des parapluies qui courent<3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myyra.forum-canada.com
Dream Féline
Admin
Admin
avatar

Messages : 282
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 18
Localisation : Sur les terres du feu

Feuille de personnage
Âge : 15 ans
Métier: Princesse
Race: Démon neko et ange de feu

MessageSujet: Re: Eden... Gant de fer ou de velours ?   Mar 21 Aoû - 4:19

Bienvenue ma chère pitite Gumi ! Et je t'es pas piqué ton rose d'abord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanjiro Yorinmasu
La puissance du vent
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 28/02/2012
Localisation : Dans un endroit paume

Feuille de personnage
Âge : inconnu
Métier: Roi
Race: Demon

MessageSujet: Re: Eden... Gant de fer ou de velours ?   Mar 21 Aoû - 7:25

Bienvenue ! Je constate que le royaume de la lune argentée se remplit toujours ^^ bon rp !

_________________



Gingers are red, demons are black, if you lost your soul it should not be a great lack


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eden... Gant de fer ou de velours ?   Mar 21 Aoû - 10:58


Siiiiiiiiii, il n'était qu'à moi le roooooose TT

Aheum * reprends un peu de contenance *. J'imagine que c'est à Kumi / Saber que je dois me plaindre, et qu'elle sois chou ou non ne rattrapera rien èwé

Enfin, quiconque veut rp, je suis pour **

Le pouvoir à la Lune 8D

Et mirci mirchi tout le monde ♥

* s'incline et ferme le rideau *
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eden... Gant de fer ou de velours ?   Mar 21 Aoû - 12:17

CANDYYYYYYY :D<3
Bienvenue et j'adore ta fiche en passant :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eden... Gant de fer ou de velours ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eden... Gant de fer ou de velours ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La manière douce peut très bien être mêlée à la forte ; une poignée de fer dans un gant de velours, une douce fermeté.
» Une main de fer dans un gant de velour [PV Aneas]
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myyra  :: Presentations :: Anciennes présentations-
Sauter vers: